Voici comment déterminer votre salaire horaire

Le sujet de la tarification au mot est un débat toujours en cours. Devrait-on facturer à l’heure ou au mot? Ou peut-être un prix fixe par projet? Comment déterminer la valeur qu’apporte un traducteur professionnel? Il n’existe pas de réponses simples. Cependant, certains outils offrent des pistes de solutions. Par exemple, la fonction « Quote Builder », dans l’outil Lilt

 

Comment ça fonctionne? Quote Builder prend plusieurs variables en compte. Par exemple, votre vitesse de traduction moyenne lors de projets antérieurs. Il effectue ensuite une comparaison avec le nombre de mots du projet en cours, mesure le nombre de correspondances partielles et parfaites dans votre mémoire et tient compte de votre tarif au mot pour produire une estimation de votre salaire horaire pour ce projet.

 

Ce calcul est important, car le tarif au mot n’est pas une donnée absolue. Il est possible de faire plus d’argent en choisissant un projet qui offre un tarif au mot moins élevé, mais qui pourra être traduit beaucoup plus rapidement. Cependant, je crois qu’une fonction comme Quote Builder va nous permettre de mieux effectuer la transition vers un salaire horaire ou une tarification spécifique au projet en nous donnant des chiffres fondés sur des données concrètes.

 

En plus de nous aider à choisir un taux horaire acceptable, cela nous permet aussi de justifier ces honoraires auprès des clients, donnés en main. La question des tarifs n’est pas simple, mais grâce aux nouvelles façons d’évaluer notre travail, nous pourrons rester compétitifs dans un marché qui ne cesse de grandir, autant en demande qu’en exigences.

 

 

Si vous voulez faire un pas de plus vers la maîtrise de votre environnement informatique, vous pouvez postuler à l’une des 5 séances gratuites que j’offre chaque mois.

Nous passerons 30 minutes ensemble et je vous guiderai sur chacun des points suivants :

1. Mesurer l’écart entre votre vision d’un environnement pleinement optimisé pour votre situation et où vous en êtes actuellement.

2. Découvrir ce que vous coûte réellement le manque de connaissances qui vous sabote.

3. Visualiser votre pratique une fois ces « fuites » réglées afin de faire de votre vision une réalité, rapidement.

Vous quitterez cette séance en ayant une vue claire de ce que vous voulez faire de votre environnement informatique, de l’écart entre cet objectif et votre situation aujourd’hui. Vous retrouverez l’envie d’avancer sur ce chemin.

Pour réserver votre séance, cliquez ici.

Au plaisir discuter avec vous,

– François

 

08-nov.-2016